19 juin 2008

Luttons contre la pauvreté.

Ces dernières années, la France a su jouer un rôle majeur dans la lutte contre la pauvreté, en Afrique et dans le reste du monde. Suite à de fortes mobilisations citoyennes, elle a été à l’initiative de nombreuses décisions internationales, qu’il s’agisse d’augmenter l’aide ou d’annuler la dette ; la France a également été le premier pays du G8 à établir un calendrier précis pour atteindre l’objectif des 0,7% de sa richesse nationale consacré à l’aide internationale. Mais Nicolas Sarkozy pourrait remettre en question ces engagements au cours de la semaine.

Les membres du gouvernement se réunissent aujourd’hui à l’Elysée pour discuter du budget de l’aide internationale pour les trois prochaines années. Mercredi 25 juin, Nicolas Sarkozy tranchera. En 2007, l’aide s’est effondrée, en totale contradiction avec les promesses passées. Selon nos informations, Nicolas Sarkozy voudrait faire baisser l’aide publique, et ce malgré les besoins supplémentaires liés, par exemple, à la crise alimentaire mondiale.

Avant que le budget ne soit examiné par le Parlement (début juillet) nous devons envoyer à l’Elysée un message clair : les citoyens français attendent de la France qu’elle tienne ses promesses, le président doit les écouter. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien massif ! La pétition sera remise en main propre à Nicolas Sarkozy en amont du sommet du G8 par Avaaz et Oxfam France - Agir ici .

En ce qui concerne le VIH/sida, l’aide de la France a permis de sauver la vie de millions de personnes. Renoncer à nos engagements aurait des conséquences dévastatrices sur la vie de millions de personnes en Afrique et dans le reste du monde. La France s’apprête à prendre la présidence de l’Union européenne ; au nom de ses citoyens elle doit montrer la voie à suivre, et non revenir publiquement sur ses promesses.

Pour atteindre les objectifs affichés par l’Union européenne en matière d’aide publique au développement (0,7% de la richesse nationale d’ici à 2015 et 0,56% d’ici à 2010), la France doit établir un calendrier précis. Assez de retard : les chèques doivent maintenant être signés ! Cet exemple incitera également les autres chefs d’Etats du G8 et de l’Union européenne à respecter leurs engagements.

Cliquez sur le lien ci pour dire à Nicolas Sarkozy que la France doit agir face à la pauvreté mondiale et que les Français savent tenir leurs promesses.



Solidairement,

Ricken, Paul, Veronique, Galit et toute l’équipe de Avaaz.
Ainsi que toute l’équipe de Oxfam France

Pour plus d’information, voir le dossier en ligne.