22 janvier 2009

30 000 expusions c'est la honte!

Lu sur le site de Une Autre Vie.

C'est la honte, un blog interactif de mobilisation, d'information..

Et surtout lorsque ce sont des enfants que l'on enferme...

ENCORE UNE ENFANT INCARCEREE...

22 janvier 2009

DJESSY, 12 ANS EN GARDE A VUE A ROISSY AVEC SA MAMAN (2 AUTRES ENFANTS) ET UNE AMIE (4 ENFANTS)

Monsieur Sarkozy fait faire de plus en plus fort à la police !
Djessy a 12 ans, elle est congolaise. Elle était élevée à Brazzaville par sa grand-mère. Mais cette dernière, vieillissante et malade, ne pouvait plus s'occuper d'elle. Le père de Djessy ayant disparu, elle est envoyée au Bénin, chez un oncle, il y a 4 ou 5 mois.
Hier soir, Félicité, la mère de Djessy (qui est en situation régulière) reçoit un coup de fil de l'oncle lui disant qu'il place l'enfant dans un avion pour Paris (avec un passeport bricolé, peut-on supposer). Pour aller la chercher Félicité (qui n'est pas en très bonne santé) se fait accompagner d'une amie.
A l'arrivée, à 6h du matin, l'enfant (12 ans !), sa mère et l'amie sont interpellées et placées en garde à vue.
On en est là à l'heure où nous écrivons. On peut supposer que l'argumentation du gouvernement pour justifier l'injustifiable sera qu'on ne peut pas laisser entrer tout le monde, même les enfants, avec des faux papiers. Peut-être, mais la bonne question est à poser en amont : la politique de refus systématique du regroupement familial et des visas pour « freiner l'immigration familiale » aboutit à placer les familles dans des situations impossibles. Comment laisser les enfants au pays, livrés à eux-mêmes, réduits à l'indigence, dans des pays pauvres. Les familles font ce que tout le monde tenterait à leur place : sauver les enfants en les faisant rejoindre leur père ou leur mère dans le pays où ils vivent.
C'est ce qu'avait fait Williana (jeune congolaise internée quatre jours en zone d'attente pour avoir possédé un faux passeport), c'est ce qu'a peut-être fait l'oncle de Djessy. C'est illégal, sans doute mais c'est parfaitement légitime. Quand les lois placent les gens dans l'obligation de les enfreindre, c'est que les lois sont mauvaises et qu'il faut les changer.
En attendant, les victimes de ces lois iniques sont Djessy en garde à vue à l'âge de 12 ans, sa mère, ses deux autres enfants (Prince, 6 ans, et Lisa, 3 ans), Regina, l'amie embarquée dans cette histoire de fous malfaisants et ses quatre enfants pour l'heure privés de leur mère.
Il faut que ça cesse ! Que Djessy, Félicité et Régina soient immédiatement libérées. Et que les textes qui engendrent ces situations soient abrogés au plus vite.
Pour celles et ceux qui voudraient faire savoir aux autorités tout le bien qu'ils pensent de ces faits, rester correct, pas d'injures, pas de diffamation. D'autre part, préfectures et ministères mettent en place des filtres pour éjecter les messages qui pourraient leur déplaire : pour tenter de les contourner, faire des fautes (libreté au lieur de liberté), ou écrire les noms a v e c  u n  e s p a c e
Si vous êtes un'e) habitué'e), vous pouvez avoir été mis en liste noire. Pas d'autre moyen que de faire envoyer par qualqu'un d'autre ou le fax ou encore le téléphone de vive voix.
Ministère de la rafle et du drapeau
Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00  Standard 01 77 72 61 00
Secrétaire général : patrick.stefanini@iminidco.gouv.fr
fax :  01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 
C'est la honte...