03 mars 2009

RESF: Communiqué

Quatre pères expulsés la semaine dernière , d'autres très menacés . Ne laissons pas faire  
3 mars 2009
Enrayer la casse des familles, urgence absolue !
Un père, encore un à libérer, une famille à sauver !
 Malade, persécuté le pays qu’on dit le sien (la Géorgie ) Alexandre MKRTICHYAN (prononciation Mekertichian)  est menacé d’expulsion . Il a été arrêté lundi 23 Février et mis en rétention à Lyon.
Il est le papa de Nina, 4 ans, scolarisée en maternelle, à l'école René Cassin de Meyzieu (69), et de Nicolas, 2 ans. Les deux enfants sont nés en France.
Né en Géorgie, Alexandre est d'origine arménienne. Il est arrivé en France en 2003 suite à des persécutions (agressions, racket, assassinat de son frère devant chez eux).
Sa mère Tatiana, et sa femme Irma (d'origine mixte russe et géorgienne) l'ont rejoint en 2004.
La famille a durement été touchée en Géorgie : un frère d'Alexandre est mort dans les combats de la guerre en Abkhazie, son père a été blessé en allant chercher le corps qui n'avait pas été rapatrié par l'armée géorgienne et est décédé jeune des suites de ces blessures, l'autre frère d'Alexandre a été assassiné devant chez eux. Dans ces trois cas, leur appartenance à la minorité arménienne a pesé (enrôlement militaire de force, discrimination dans le rapatriement des corps...).
Arrivé en France, la famille demande l'asile. Les demandes d’asile ont été rejetées. En novembre 2008, la CNDA a produit une ordonnance rejetant le recours… sans même donner la possibilité à Alexandre MKRTICHYAN de s'expliquer, sans permettre à la défense de faire des observations (cette pratique a été sanctionnée par le Conseil d’Etat en Janvier 2009).
En outre, Alexandre, Irma et Tatiana présentent tous des troubles liés aux persécutions qu'ils ont connus dans leur pays, et ces troubles sont particulièrement forts pour Alexandre, très éprouvé par ce qu'il a vécu. Plusieurs médecins confirment par des certificats médicaux qu'Alexandre nécessite des soins continus de longue durée, et que ces soins ne peuvent pas être administrés dans son pays, où sont localisés les causes de ces troubles.
Un titre de séjour pour raison de santé a été déposé en mars 2008. La préfecture rejette cette  demande, et prend une OQTF le 23 Décembre 2008.
Alors que Alexandre est en rétention, le docteur Luminet, médecin inspecteur de la santé publique, écrit le 26 février 2009 :
« - des soins doivent être poursuivis pendant 12 mois
- Mr ne peut avoir accès dans son pays d’origine à un traitement approprié,
- Mr ne peut voyager sans risques vers son pays d’origine,
- si le traitement médicamenteux est disponible éventuellement dans le pays il ne présente pour autant qu’un volet du traitement et ne peut traiter la cause de la pathologie qui demande un suivi spécialisé hors de son pays. »
Alors que ce certificat médical aurait dû permettre à Alexandre de sortir de rétention,le Tribunal Administratif de Lyon confirme, vendredi 27 février, l’OQTF et le pays de renvoi.
La vie de cette famille est en France, auprès de nous !
On ne peut pas envisager de renvoyer dans son pays, cet homme où il est en danger, en laissant ici sa femme, sa mère et ses deux enfants !
Il faut obtenir la libération et la régularisation de Alexandre MKRTICHYAN, écrivez à la préfecture et au ministère pour demander sa libération immédiate, et des papiers pour la famille !!
mél + fax préfet : jacques.gerault@rhone.pref.gouv.fr  , 04 78 60 49 38
mél + fax secrétaire général : rene.bidal@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 49 38
mél + fax directeur de cabinet : michel.tournaire@rhone.pref.gouv.fr , 04 78 60 15 46
mél + fax directrice de la réglementation : michele.denis@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 62 41
mél + fax sous-directeur de la réglementation : stephane.beroud@rhone.pref.gouv.fr ou sylvia.legris@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 62 52
Ministre de l’immigration
Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00  Standard 01 77 72 61 00
Secrétaire général : patrick.stefanini@iminidco.gouv.fr
fax :  01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 

Contacts sur ce dossier :   Mireille Peloux .  Sandra Laflèche : 06 31 11 24 29