23 mars 2009

Une aide pour les Tibétains

Le Tibétains combattant le blocus médiatique imposé par le gouvernement chinois sont coupés du reste du monde.
Cette année marque le 50e anniversaire de l’exil du Dalaï Lama en Inde, et depuis, un rideau noir a été tiré sur le Tibet. Les représentants de médias étrangers y sont détenus ou sont expulsés, des troupes armées patrouillent les rues et les citoyens sont emprisonnés pour des raisons politiques. Or, les nouvelles de ces abus n’atteignent pas le monde extérieur parce que toutes les communications ont été coupées.

Sans notre appui immédiat, ceux qui tentent de percer la chape de plomb pesant sur le Tibet n’arriveront pas à alerter les médias internationaux et les autres tibétains des disparitions et des abus croissants des droits de la personne s’y produisant. Des communications ouvertes constitueront la meilleure assurance contre des abus futurs.

Donnez dès aujourd’hui
et assurez-vous que le flux d’informations si importants pour le peuple tibétain ne soit pas coupé complètement .
Un don, même modeste, peut avoir un impact majeur :
  • Avec 70 Euros, nous pourrions financer la transmission d’une heure complète de la station de radio Voice of Tibet, qui diffuse de l’information libre et impartiale sur tout le plateau tibétain.
  • 20 Euros de 100 d’entre nous financerait l’implantation d’un nouveau programme technologique permettant aux Tibétains d’éviter la censure et de communiquer leurs doléances de façon sécuritaire avec le monde et entre eux.
  • Si 100 d’entre nous donnaient 76 Euros, nous pourrions contribuer à moderniser un transmetteur radio juste de l’autre côté de la frontière, en Inde, afin qu’il puisse diffuser dans les régions les plus éloignées du Tibet et en Chine pendant un mois.
Seuls la liberté d’information et le dialogue entre les Tibétains et les Chinois pourront apporter une solution durable et paisible au problème tibétain.

La situation est difficile et des rapports suggèrent qu’elle s'aggrave chaque jour davantage. Le gouvernement chinois a même coupé les réseaux téléphoniques afin de court-circuiter les efforts d’organisation par les Tibétains et ont bloqué leurs contacts avec le monde extérieur- incluant ceux avec les progressistes chinois. Si nous n’assistons pas les Tibétains à accéder aux nouvelles technologies pouvant les aider à créer des brèches dans le blocus des communications, ceux-ci pourraient être réduits au silence derrière un mur pare-feu impénétrable.

Les stations de radio, les blogueurs et les technologies permettant de contourner la censure sont comme des phares dans l’obscurité et sont vitaux pour la survie du peuple tibétain.
Voici ce que le Dalaï Lama dit à propos de la radio Voice of Tibet.
Cette radio a besoin de votre aide pour continuer à diffuser :

« C’est le seul service radiophonique en langue tibétaine mené par un comité éditorial tibétain, ce qui nous permet à nous, Tibétains, de commenter à l’aide de notre propre perspective les événements qui nous touchent... J’apprécierais [...] si des organisations et des individus sympathisant à sa cause pouvaient aider Voice of Tibet à continuer à diffuser...»

Donnez dès aujourd’hui et aidez des programmes cruciaux comme celui-ci à survivre. Ils n’ont jamais été aussi nécessaires.

L’information libre est vitale à la survie de la culture tibétaine et est un ingrédient-clé dans le renforcement de l’autonomie du Tibet. C’est également une façon d’atteindre les progressistes chinois en Chine, dont plusieurs recherchent des perspectives et de l’information différentes. En tant que communauté globale, nous pouvons contribuer à assurer l’accès à une information vitale pour les Tibétains, les Chinois et ceux d’entre nous qui sont au-delà du rideau noir.

Avec espoir,

Brett, Ricken, Alice, Paul, Graziela, Ben, Paula, Luis, Pascal, Véronique, Iain, Milena et toute l’équipe d’Avaaz

P.S. Faites un don à des organismes comme Voice of Tibet en ce moment crucial. Ils ont besoin de notre aide maintenant, plus que jamais. Même une contribution modeste sera d’une grande aide.