01 avril 2009

Pour nos droits fondamentaux

Chaque jour, la réalité s'impose de la façon la plus violente qui soit. Les licenciements se multiplient et les contre réformes gouvernementales ne cessent de frapper les services publics les plus essentiels. La santé avec la loi Bachelot, la sécurité sociale, l'éducation, la justice, l'information, rien n'est épargné.
Après le 24 janvier les manifestations du 19 mars étaient encore plus massives. Et comme seule réponse à ces mobilisations pour mettre un coup d'arrêt aux mesures que subissent les travailleurs, salariés, jeunes ou retraités, les directions syndicales tergiversent. Elles ne trouvent rien de mieux que de prévoir "un premier mai revendicatif". Et après le premier mai? La mi-juin avant la rentrée de septembre? Mais à quoi bon toutes ces journées d'action?
"Pour la défense de nos droits constitutionnels, travail, santé, éducation, services publics, etc... 
chacun doit prendre ses responsabilités".

Au départ nous étions 200 à lancer cet appel, de tous horizons, ayant cependant le même objectif, l'intérêt général et la défense du bien commun.
Aujourd'hui,  une semaine  plus tard, nous sommes  2000 pratiquement à l'avoir fait nôtre!
Plus que jamais notre appel répond aux exigences du moment. Aussi pour être porté et propagé le plus largement possible il demande toutes les énergies, tous les efforts.
Partout,
-Auprès de vos amis,
-Dans votre entreprise,
-Dans votre quartier,
-Auprès de votre section syndicale, de votre organisation politique,  de vos élus, de votre association,
Faites-le connaître, propagez-le! Sur les blogs, sur les sites, indiquez son existence, l'adresse à laquelle il est possible de le signer.
Pour des milliers et des milliers qui exigent l'unité pour une marche par millions à l'assemblée, pour l'interdiction des licenciements, pour la préservation et la restauration de nos services publics!"