17 juin 2009

Au boulot, les socialistes!

Nicolas le dis comme je le pense!

Les socialistes oublient qu'ils défendent le peuple!
On va dire que c'est leur fond de commerce.

S'ils se mettent au pieds du Roi Soleil, comment les gens modestes peuvent s'y retrouver?

S'ils avait le courage de sanctionner ceux qui va contre l'idée de base qui est le protéger les plus faibles,
nous n'aurions pas à écrire cet article!

Le PS oublie tous les jours que des gens meurent de ne pas être correctement pris en charge et  soignés.

Est-ce cela que l'on veut?

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo



Que des gamins en situation de handicap n'ont pas la possibilité de suivre des cours correctement par manque d'adaptation de l'éducation Nationale.
Le manque de moyens criant :
Diminution de budget, non renouvellement de postes, suppression des razed.

La presse se tait de peur d'être sanctionnée

""Sarkozy, vampire des médias  

Que se passe-t-il dans les médias de l'Hexagone ? L'humoriste Stéphane Guillon, qui sévit sur France Inter, est dans le collimateur de l'Elysée. Des journalistes sont convoqués par la police et des patrons de presse démis de leur fonctions, par la seule grâce présidentielle. Alors que des voix s'élèvent pour dénoncer une mainmise tentaculaire de Nicolas Sarkozy sur les médias, Temps Présent dissèque les relations dangereuses existant entre le pouvoir français et l'information.""
Chacun de nous se fait la guerre parce que  l'individualiste est mis sur piedestal.

""LE PARI DÉMOCRATIQUE À L'ÉPREUVE DE L'INDIVIDUALISME CONTEMPORAIN ...""

caractérisée par la valeur absolue qu'on attribue à l'
individu dans sa singularité […] ; la valorisation de la vie privée […] ; ...


Nous vivons mal, les entreprises  licencient et voilà:

Le PS applaudie..
Alors les électeurs comme moi vont voir ailleurs.

Et je vais plus loin,
Si Europe-Ecologie ne va pas plus loin que les élections européennes,
le PS s'est carrément mis à la retraite anticipée.


Nos élus socialistes aiment leurs privilèges et ne montrent qu'une chose, c'est que Sarkozy a raison.

Et pendant ce temps là, la roue tourne!

Boycottez le 22 juin !