24 juin 2009

De l'écologie pour les enfants et pour les adultes

Par exemple cet article sur les déchets:

Les déchets altèrent notre paysage littoral, mais ils peuvent aussi être dangereux pour l’homme et l’écosystème littoral.

Pour l’homme

Les macro-déchets présents dans la mer peuvent entraîner des dégâts sur le matériel de pêche ou même sur les bateaux, engendrant des coûts importants de réparation.
L’entretien des plages avec le ramassage des déchets coûte aussi très cher aux collectivités (mairies, communautés de communes). Ces déchets peuvent aussi être dangereux pour la santé : objets coupants (exemple : bouteille cassée, conserve rouillée…), produits toxiques (exemple : les piles), les baigneurs et pratiquants de sports nautiques doivent donc faire attention là où ils mettent leurs pieds !
Un site bien  construit, avec de la documentation, des liens pour aller plus loin.
En 1984, en Californie (Etats-Unis d’Amérique), des amis surfeurs eurent marre de surfer dans une eau polluée. Ils prirent la décision de ne plus subir les conséquences, mais d’agir pour changer la situation. Ils ont créé l’association Surfrider Foundation pour la protection des vagues, de l’océan et du littoral.
Tom Curren, triple Champion du monde de surf, qui arriva en France pour s’y installer, remarqua le mauvais état des plages et créa en 1990 à Biarritz (France) le siège européen de Surfrider.

Depuis, les salariés et de milliers de membres bénévoles partout en Europe et dans le monde se battent pour garder la mer propre. Ainsi, ils permettent à nous tous de continuer à nous baigner et pratiquer nos activités nautiques sans risque pour notre santé. Et en même temps, en protégeant son terrain de jeu, on protège aussi l’espace de vie de milliers d’espèces animales et végétales !

Aujourd’hui, Surfrider Foundation a des sièges sur tous les grands continents de la planète : Australie, Europe (France), Amérique du Nord et du Sud (Brésil, Argentine), Asie (Japon) ainsi que de nombreuses antennes sur tout le littoral.