28 octobre 2009

Lorsque soigner n'est plus une priorité.

Nicolas me dis que ce n'est pas la recherche qui est en jeu dans la maladie de Verneuil.

Mais le soin accordé aux personnes souffrant de cette maladie.

Mais le principe est le même.

La rentabilité financière.
Des médecins ont sans doute voulu soigner, c'est dans ce but qu'ils ont prononcé le serment d'Hippocrate

Or l'argent reçu va servir, dans ce cas précis, à faire construire un bâtiment plus perfectionné pour des recherches complémentaires sur des maladies plus rentables .

Mais, à propos, qu'est-ce donc qu'une maladie  émergente ?

Bizarre, n'est-ce pas comme on retrouve les mêmes..."préoccupations" en tête de liste.

L'Inra développe des recherches pour mieux connaître l’évolution des génomes et des structures des protéines des virus responsables des grippes animales ou influenza, comprendre les mécanismes de la relation entre virus et cellule animale, mettre au point des stratégies vaccinales et étudier l'épidémiologie de ces grippes.


Serais-je mauvaise langue?

Peut-être mais ce qui est en jeu est aussi le don dont ont, impérativement besoin les personnes atteintes de maladies plus ou moins graves, plus ou moins invalidantes.