18 novembre 2009

Le vaccin contre la grippe H1N1: l'histoire d'un gâchis annoncé.

Pour remplir les bourses des laboratoires, des milliers de doses de vaccins ont été préparées à la hâte et en se frottant les mains de la bonne aubaine.

Et pour être sur que la population se fasse vacciner, tous les jours on recense les personnes atteintes du virus et celles qui en meurent..

Comme le dit M., dans son excellent article,  l'objectif est de faire peur afin d'écouler les stocks.

On culpabilise également sous couvert de responsabiliser en arguant que la protection des plus faibles compte avant tout.



Et sa prestation "cinématographique" sur sa propre vaccination m'a bien fait rire.

J'aurais voulu savoir ce qu'il y avait, en réalité dans la seringue..

Heureusement,  les français ne sont pas totalement dupes et refusent pour le plus souvent cette vaccination qui n'est pas sure.,


Même les laboratoires le reconnaissent..


On a admis, du bout des lèvres, bien entendu, qu'elle pouvait provoquer le syndrome de Guillain-Barret
mais de forme peu grave... En principe, bien évidemment.

 Cependant, la majorité des doses de vaccins partent à la poubelle parce qu'elle ne se conservent pas.

C'est un énorme gâchis qui ne va pas arranger le trou de la sécu..

A moins que ce déficit ne soit un mythe...