25 janvier 2010

Fondation des Casques Rouges: Nicole Guedj nous livre le bilan de sa mission en Haïti



Objet : Nicole Guedj, ancien ministre et Président de la Fondation Casques Rouges, s’est rendue en Haïti suite au tremblement de terre qui a dévasté l’un des pays les plus pauvres du monde..
  
Dès le premier jour de la catastrophe, la Fondation Casques Rouges a déployé deux conteneurs de télécommunications satellitaires à Port-au-Prince. Grâce à Emergesat, l’ensemble des équipes présentes à la Résidence de l’Ambassade de France ont pu téléphoner, échanger leurs données, utiliser Internet et des outils de travail collaboratif pour coordonner leurs actions et optimiser le sauvetage des victimes. Quelques jours après le tremblement de terre, Nicole Guedj a rejoint ses équipes sur place pour faire un état des lieux de la situation des secours. Elle a par ailleurs proposé à Madame Marie-Laurence Jocelyn Lassègue, Ministre de la Culture et des Communications, une mise à disposition permanente d’Emergesat en Haïti.

Selon Nicole Guedj: « Après une catastrophe d’ampleur, les réseaux de communication sont systématiquement rompus et les équipes ne peuvent communiquer entre elles. Au final, nous assistons à une désorganisation totale des secours et ce sont les victimes qui en paient le plus lourd tribut. ».

A son arrivée à Port-au-Prince, Nicole Guedj a également rencontré le Président haïtien pour lui présenter sa proposition de création de Casques Rouges à l’ONU. René Préval, témoin et victime de la désorganisation des secours, lui a immédiatement apporté son soutien et a lancé l’ « Appel de Port-au-Prince ».

Selon Nicole Guedj : « Nous n’avons pas retenu les leçons du Tsunami. Avec le Président Préval, nous retiendrons celles d’Haïti. Par manque d’organisation et de coordination, nous avons perdu beaucoup de temps et des vies par milliers ».

Selon René Préval : « Je remercie l’aide internationale qui s’est mobilisée en instantané pour le peuple haïtien. Toutefois, je regrette qu’il ait manqué un chef d’orchestre pour réguler les secours. A l’instar des Casques Bleus pour le maintien de la paix, il est urgent de créer des Casques Rouges à l’ONU pour organiser l’action humanitaire » (enregistrement audio en annexe).

Depuis plus de 10 ans, l’ancienne Secrétaire d’Etat aux droits des victimes plaide pour la création de frères humanitaires des Casques Bleus. Cette organisation de secours 100% humanitaire serait dotée d’un Etat major renforcé, chargé d’anticiper les risques, d’identifier les besoins et de mutualiser les ressources humaines et matérielles existantes ; de centres régionaux basés sur chaque continent, prêts à intervenir dans l’urgence ; d’une force opérationnelle d’appoint, mobilisable à tout moment, pour coordonner l’action des équipes de secours déployées dans l’urgence.

La proposition de Nicole Guedj est présentée dans son manifeste « Pour des Casques Rouges à l’ONU » publié en septembre dernier aux Editions du Cherche-midi (synopsis en annexe).

Plus d’informations : www.casques-rouges.org



Contact presse :
En Haïti : Sarah AIZENMAN – 06.15.89.91.85 – 00881641423822 - sarah.aizenman@casques-rouges.org


j'espère seulement et du fond du coeur que des solutions durables seront trouvées pour le bien-être de ce peuple qui me paraît foncièrement courageux...