13 janvier 2010

Tremblement de terre en Haïti, La Fondation des Casque Rouges se mobilise

Objet : La Fondation Casques Rouges de l’ancien ministre Nicole Guedj envoie son conteneur humanitaire de télécommunications par satellites, EMERGESAT, dans le prochain avion affrété par l’Etat français en direction d’Haïti (départ 16h30 de la base militaire d’Istres).

Le violent tremblement de terre qui a frappé la région d’Haïti dans la nuit du 13 janvier a provoqué une rupture totale des moyens de communication. Les équipes gouvernementales et non-gouvernementales présentes sur place n’ont par conséquent aucun moyen d’organiser les secours, de coordonner leurs actions ni même d’échanger leurs informations. Suite à la destruction du réseau de communication de l’Ambassade de France à Port-au-Prince, le Ministère des Affaires Etrangères français a sollicité la Fondation Casques Rouges pour un envoi immédiat de son « kit humanitaire » satellitaires en Haïti*.

Développé par la Fondation Casques Rouges en partenariat avec le Centre National d’Etudes Spatial et Thales Alenia Space, Emergesat est un outil de gestion des crises humanitaires qui permet :
·         La communication par liaison satellite,
·         Les échanges de données avec les centres de décision et les services distants,
·         La possibilité d’établir un réseau local de radio entre les différentes équipes d’intervention grâce à des technologies GSM, VHF et Wifi,
·         La réponse aux besoins logistiques par la mise à disposition des toutes dernières cartographies satellitaires pour une meilleure connaissance de la configuration du terrain, des ressources en eau ou de l’organisation des déplacements de population.

Emergesat transporte également plusieurs applications indispensables aux équipes de secours dès leur arrivée sur site : outils d’analyse de l’eau mais aussi valises de télémédecine permettant aux ONG d’évaluer l’état de la situation et de venir en aide aux victimes de catastrophes dans l’urgence.

Un autre conteneur Emergesat, entièrement médicalisé et utilisé par le SAMU de Guyane, sera également acheminé dans la journée en Haïti pour renforcer les capacités d’intervention des équipes médicales.

Selon Nicole Guedj, ancien ministre et Président de la Fondation Casques Rouges : «   J’ai une pensée émue et recueillie pour les victimes du tremblement de terre qui a ravagé Haïti. Chaque année, cette région du monde est confrontée à des catastrophes majeures et nous devons mettre tous les moyens en œuvre pour assister les équipes de secours locales qui ne peuvent seules faire face à l’ampleur du désastre. Le conteneur Emergesat de la Fondation Casques Rouges sera déployé dans seulement quelques heures et permettra ainsi à l’ensemble des équipes de secours de communiquer entre elles et d’intervenir de manière coordonnée. »

* Un conteneur Emergesat est mis à la disposition du Ministère des Affaires Etrangères depuis 2006.

Plus d’informations : www.casques-rouges.org

Contact presse :
Sarah AIZENMAN
Tél : 01 56 79 51 32 - 06 15 89 91 85
Mail : sarah.aizenman@casques-rouges.org


La fondation des Casques Rouges se mobilise sur le champs pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre.

Les populations régulièrement dévastées par les différents cataclysmes et par les guerres successives souffrent d'autant qu'elles n'ont plus le temps de se remettre de leurs blessures... 

La Croix-Rouge s'associe également à une exposition de réalisée par cinq photographes de guerre:


Haïti : inauguration de l'exposition de photos Notre monde – En guerre
Port-au-Prince (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s'est associé à cinq photographes de guerre de renommée mondiale pour mettre sur pied une exposition de photos intitulée Notre monde – En guerre.

L'exposition, qui se tiendra du 9 au 26 octobre au Musée d'Art haïtien, à Port-au-Prince, présente des œuvres de cinq photojournalistes de l'Agence VII, basée à New York. Ces photographies nous offrent un regard direct et inédit sur les effets qu’ont la guerre et la violence armée sur la vie des populations. Elles mettent également en exergue la solidarité dont font preuve des femmes et des hommes ordinaires pour aider ceux qui souffrent à préserver leur dignité et à garder l'espoir.

Les photographes se sont rendus dans huit pays : James Nachtwey a voyagé avec le CICR en Afghanistan et dans le centre de Mindanao, région des Philippines ravagée par un conflit. Pendant ce temps, Ron Haviv couvrait la République démocratique du Congo et Haïti, Chris Morris le Libéria, Franco Pagetti la Colombie et le Liban, et Antonin Kratochvil photographiait la Géorgie, en Europe de l'Est.

L'exposition Notre monde – En guerre fait partie de la campagne du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge intitulée Notre monde. À vous d'agir, qui met en évidence les défis humanitaires les plus pressants de notre époque et le pouvoir qu'a chaque être humain de faire changer les choses.