01 février 2010

"Retour en arrière" titre Nicolas.

Le droit à l'avortement n'a pas à être remis en cause.

Il vaut mieux la mort d'un fétus que la mort d'un enfant dans les souffrances de la maltraitance, dans les souffrances de l'abandon, dans l'ignorance de sa mère sur l'enfant qu'elle a mis au monde et dont elle ne veut pas.

Cela ne regarde que la mère...Quelle mentalité de droit de cuissage que de décider pour les femmes ce qu'elles doivent faire de l'enfant qu'elle portent.

Pour moi, mieux vaut un avortement humain qu'un raisonnement de "grenouilles de bénitiers"!

Un combat d'arrière garde ?

Pour que vous cessiez de croire que les batailles de nos mères ne sont plus d'actualité, je vous conseille à l'instar de Femmes dégagées la lecture de ce blog

http://www.sos-ivg.net/

Les évènements m'ont fait louper ce billet mais il n'est pas trop tard pour le relayer!!