20 juillet 2009

En passant...

De retour pour peu de temps, juste le temps de saluer mes ami(e)s, faire un petit coucou et nous repartons pour les rives du Lac de Côme, en Italie.
Pour le mariage du cousin de Fiston.

Pierre épouse Simona .. Que leur vie leur soit douce...

Ils convoleront en justes noces dans une semaine exactement.


Notre nouveau départ est donc prévu pour jeudi.

Un peu de joie après une visite en famille plutôt triste pour  l'anniversaire de ce funeste évènement.

Difficile d'admettre qu'une personne puisse décider de mettre fin à ses jours !
On imagine pas ce qui a pu se passer dans la tête de l'Autre.
On se dit qu'il y avait toujours une solution.
On refait encore et encore le bilan et l'explication de ce geste inexplicable par la violence qu'il engendre tout autour de lui.
On ne sait pas, le temps passant si cela passera ou non et chacun revit ses derniers moments avec le mort pour éviter de sombrer dans l'absence la plus totale, la plus injsute qui soit..
On lui en veut.
Sa photo trône sur le buffet.

L'un ou l'autre passe et jette sa colère sur le reflet figé à tout jamais, un autre glisse subrepticement l'image derrière un pot de fleur, la remplaçant par celle du chien de la famille.
D'autres enfin  la regarde et se demande encore comment on n'a pas vu ou voulu voir (notion du libre arbitre) ou comment on n'a pas su faire appel au médecin pour la suivre..

Ah mon Dieu, si c'était à revivre mais le plus violent reste que cette fois:

"Le plus jamais" l'a emportée, a été le plus fort et ne reste que le regret et la douleur anesthésiée parfois mais toujours vivante même  lorsque les mots perdent leurs sens dans la tombe du souvenir..

Le temps guérit tout, sans doute!
Mais combien de temps encore ?