06 janvier 2010

Bonne année 2010 à vous tous


L'internaute


Nous voici installé dans un gîte sympas à Dourdan, au fond de l'Essonne, sur la route de Chartres.

Dourdan, ville royale

Edifiée sur les rives de l’Orge, Dourdan doit sa notoriété, dès l’époque gallo-romaine, à ses ateliers de potiers  (trois pots ornant les armes de la ville).
Site stratégique sur la route du blé reliant la Beauce à Paris, Dourdan a joué un rôle dans presque toutes les guerres de l’Histoire de France.
Propriété de la Couronne dès le VIème siècle, la cité devint le siège des Capétiens dans leur lutte contre les grands féodaux de la région parisienne. Berceau du pouvoir royal, elle se caractérise par une puissante forteresse édifiée au cœur de la ville en 1220 par Philippe Auguste.


Remarquable exemple d’architecture militaire, toujours visible, elle allait devenir, au fil des siècles, l’apanage de grands du royaume : Blanche de Castille, Saint Louis, la famille d’Evreux, le duc de Berry, Sully, la famille d’Orléans.

Au XVIIème siècle, la ville qui est, à cette époque le douaire de Marie de Médicis, s’embellit et se développe économiquement. Elle doit sa renommée à ses fabriques de bas de laine dont les métiers à tricoter ont été introduits à l’initiative d’une jeune femme dourdannaise, Marie Poussepin qui a modernisé l’industrie de la laine dans la cité.

Au XIXème, Dourdan est réputée pour ses éditeurs de renom dont les publications ont façonné l’image des périphéries urbaines, des stations balnéaires… La standardisation des matériaux ont permis à toutes les classes sociales de choisir sur catalogue l’habitat de leurs rêves.
Ville historique encore entourée de ses remparts, Dourdan est aujourd’hui le témoignage d’un passé toujours vivant et d’un patrimoine architectural fort bien conservé.


Nous logeons près du château, au coeur de la ville.














Les propriétaires sont adorables et l'accueil chaleureux.

Une bonne adresse, que nous retenons pour nos prochains séjours sur la Région Parisienne.

Hier, nous avons été à l'hôpital pou rla consultation anesthésie.
le personnel de l'hôpital s'est montré sympa et accueillant malgré notre bonne heure de retard.

Nous avons quelque peu tourné en rond avant de trouver le bon chemin.

Nous avons perdu l'habitude de la banlieue parisienne.

Mais finalement, tout s'est bien passé.
Nous avons rencontré beaucoup de compréhension de la part du personnel.

La première prise de sang sans patch anesthésie pour Fiston s'est passée dans la bonne humeur et l'infirmière a su faire en sorte pour que mon ado  sorte de la salle où je l'avais laissé avec un grand sourire aux lèvres..

Peu à peu, les mauvais souvenirs passent à la trappe des oubliettes.

La maturité aidant, bientôt 17 ans et la bonne ambiance laisserait augurer d'une hospitalisation dans de bonnes conditions.

Nous en avons profiter pour visiter la Maison des Parents de l'Hôpital où nous résiderons dès le 27 janvier.


Après une petite ballade  à pieds de quelques minutes à l'extérieur de  l'hôpital, nous pourrons nous  pourrons nous ressourcer dans cet endroit très accueillant et chaleureux, ce dont nous aurons très certainement besoin pendant ces quelques semaines de soins..

L'année 2010 s'annonçant sous de bons auspices, laissons faire le temps avec confiance!

Je vous souhaite donc une bonne année à tous avec le meilleur pour chacun de vous!