13 juin 2009

Joker politiquement correct? Gauche, droite ou bien centre. Que neni - dans la verdure du pré.

Comme le soulignait le Rocrocodile qui m'a refilé sujet, la gauche aurait eu du mal mais aurait sans doute fait moins de bêtises que notre Sarkozy de Président.

Et imaginons un instant que par une miraculeuse intervention divine, je sois devenue présidente
au cours de la nuit.

Et que je sois sur le point de remanier mon gouvernement.

Et bien que ferais-je? Qui mettrais-je?

Fichtre, à chaud, comme ça, je n'en sais rien.
Mais en réfléchissant un peu..
Voyons voir.. D'abord un peu de musique pendant l'entracte:




Bien, nous y voilà:
Rêvons un peu !

Je ne sais pas qui pourrait faire le ou la premier(e)  ministre:

Tiens puisqu'on en parle, je mettrais Eva Joly comme première collaboratrice
En lui demandant de réformer la justice et en faire un lieu respectueux des droits humains et surtout de mettre en oeuvre une véritable lutte anti-corruption.

En effet, nous pouvons toujours critiquer, nous sommes très branchés sur le plan réseaux,
copains comme cochon et dessous de table.

Je lui demanderais de mettre plus de moyens sur la recherche médicale car la recherche est essentielle pour sauver de nombreuses vies humaines.
Nous pouvons tous être concernés.

Il nous faudrait revenir sur la réforme de l'hôpital et remettre le système de santé au coeur du dispositif de la Sécurité sociale.

Car la dette soi-disant n'est pas la même pour tout le monde.

Le travail, parlons-en.

Il faudrait revenir aux 35 h qui étaient une véritable avancée sociale, quoi qu'on en dise.
Et ce n'est pas Patrick Pelloux, urgentiste qui dirait le contraire.
Simplement le cadre qui était adopté n'a jamais été mis en place.
La gestion  aurait du être différente.

Tout est gestion: Temps, finances, salaires.

Je reviendrais sur la question du nucléaire. 
Et j'investirai dans la recherche sur les énergies renouvelables.
Ce domaine peut créer de l'emploi.. 

Un domaine le plus propre possible, respectueux de la santé des personnes.

Cela serait le rêve..
Un rêve aussi la lutte contre la suppression des OGM ...

Un rêve la reprise en mains des services publiques et la revalorisation des petits commerces.

Et que l'on ne me dise pas que nous payerons plus d'impôts.
Nous en payons malgré tout, là ou d'autres parmi les plus aisés se font rembourser leur crédit d'impôts.

La justice donc, au coeur du dispositif.
La justice à tous les étages.

Le système scolaire demande une attention soutenue.
Tiens la réforme du lycée.
L'allègement des matières et le contrôles continue.

Pour que tout le monde puisse avoir sa chance.
Cela tiendrait compte de toutes les difficultés des uns et autres.

Parce que lorsque le jeune va bien.. tout va bien mais les exception sont légions et les élèves concernés sont souvent pris dans des situations individuelles pouvant mener au cauchemard.
Mais cela est mon point de vue pour cause d'enfant différent.

Quand aux universités et cité Universitaire, beaucoup ne sont plus vivables.

Ce qui nous amène à penser logements.

Des logements sociaux seraient bienvenus et une stricte application de la loi pour le relogement des personnes en difficultés avec un encadrement ferme des loyers modérés qui parfois augmentent aussi sans que l'on sache vraiment pourquoi.
Et qui paye?
La Caf bien sûr.

Alors,  la dette d'état se porte très bien, je crois?

La liberté oui, bien sûr.

Je suis pour mais tout en sachant que ma liberté s'arrête là où commence celle des autres.

Il vaudrait mieux un consensus.

Le français est resquilleur ou considéré comme tel.
Nous avons des racines latines.
Ce n'est pas grave, il suffit de le savoir et de l'encadrer.

Et puis puisque que nous sommes dans le rêve.



Je ferai en sort pour que ma politique extérieure tienne compte des difficultés des pays du sud.
Et que toute politiques soit menée en partenariat pour que leurs habitants ne prennent pas des risques inconsidérés pour venir chercher une fortune illusoire chez nous en s'endettant, le plus souvent de telles façons qu'ils ont toutes les peines du monde à rembourser.
Et c'est vraiment les passeurs qu'ils faut arrêter !

Ces passeurs sont-ils vraiment traqués car comme chacun sait leur présence sur nos territoires font bel et bien baisser le coût du travail.

Donc tout cela mérite réflexion.

Il es certes beaucoup plus facile d'être à ma place qu'à celle de Monsieur Sarkozy...

Mais il l'a voulu.
Et ce qu'il en fait, dénoncé partout ici-et là, fait que les esprits s'echauffent et se prennent à rêver d'une autre vision de la politique...
Cela fait couler de l'encre sans doute parce que le Monsieur en question à le regard centré sur son nombril.

Il espérait le bravo d'Obama.

Mais c'est notre approbation qu'il devrait chercher. Or il a beau faire, il a beau dire:
La méthode Coué est en panne en ce qui le concerne.

Car les résultat des élections est là:
Il n'a retenue QUE 28°/° des suffrages POUR sa politique.

Tous les autres, de droite comme de gauche sont CONTRE ainsi que les abstentionnistes.
Sinon, ils seraient allés voter car la droite mobilise généralement plus que la gauche.

Et ce quelles que soient les élections.

Voilà si j'étais président!