21 janvier 2010

Prise de bec

Fiston doit, impérativement être soigné pour une infection urinaire avant l'intervention, sinon, il faut retarder.
J'ai donc communiqué comme on me l'a demandé, les résultats d'un examen d'urines.
Et la personne chargée du suivi, au lieu de m'appeler sur mon portable, laisse un message chez nous.


Me doutant de l'équivoque, n'ayant plus trop d'unités de portable et comme c'est un banal "carrefour", je ne trouve pas de recharges au coin de la rue.


Soit, j'achète une carte téléphonique, mais alors pour trouver une cabine en état de marche à Dourdan, c'était le marathon du jour.


Et voilà, je rentre chez moi et essaye par tous les moyens de joindre l'hôpital.
Peut-être que c'était trop mais en tout cas, je fini par trouver le mail du chargé de relations patients-hôpital.


Entre temps, je trouve une cabine (enfin!) et les appelle.


Mais ce midi, coup de fil de la nana qui me saute sur le grappin, soit disant que j'en avais fait trop.


Prise de bec assuré, si cette imbécile avait appelé mon portable comme l'a fait le personnel du service anesthésie, alors, tout serait déjà réglé.


Et puis pour couronner le tout, les médecins de Dourdan sont souvent aux abonnés absents et ne reçoivent que sur rendez-vous.
Notre urgence, ils s'en fichent.


Faut pas être pas être malade à Dourdan et surtout pas en urgence!


Aller on rigole un peu!