18 mai 2010

Mini compte-rendu de la soirée organisée par les Verts à Toulouse

Le Rocrodile et moi, sommes arrivées en retard à l'Estanquet.
Nous faisant remarquer.
Bon début.
Les élus présents avaient commencé à relater les actions entreprises et les difficultés rencontrées.

Et leur militantisme et leur engagements m'ont donnés comme une bouffée d'oxygène.


Je me sens de plus en plus attirée par ce parti.

En particulier le militantisme de l'élu en charge du handicap.



Un moment fort qui m'a réconciliée avec une certaine idée de la politique.

C'est, en particulier ce point que j'ai retenu, étant concernée de très près par le handicap.

Et ces mots ont trouvé écho à mon combat contre l'enferment des jeunes en situation de handicap dans ces centres qui vous font la pluie et le beau temps et dont la maltraitance, n'est pas toujours exclue.

Les parents qui en ont conscience n'osent pas lutter, ni témoigner contre ces institutions qui ont pignon sur rue.

Je suis prête, donc à témoigner et à mettre en relation entre elles des personnes qui pourront peut-être aider à une plus grande ouverture de la société et des institutions envers le handicap.

Ce n'est pas en entretenant le secrêt et la mise à l'écart que l'on changera les mentalités.

Il y a du pain sur la planche.

J'en sais quelque chose.

J'ai eu le plaisir de retrouver Pino et Marius.

Et je voudrais leur dire que je suis un peu confuse de mon coup de gueule.

Que je ne voulais certainement pas casser un bon mouvement comme la République des Blogs et que la période qui vient de passer à été difficile pour moi.

La difficulté liée au handicap m'a un peu transformée en combattante de tous les instants, me faisant oublier qu'il peut et même qu'il doit y avoir des moments de repos, des moments de tranquillité et festifs qui peuvent aussi aider à la création de liens, voire même sont aussi essentiels.

Je veux donc tout particulièrement m'excuser d'avoir été aussi combative envers les membres présents de la dernière République des Blogs.

Quant à Pino, la visite de son blog sur sa passion des avions m'a rappelée celle de mon fils pour les voitures, et plus spécifiquement pour la Formule 1.

Quelqu'un d'aussi passionné ne peut pas être complètement mauvais et encore moins abruti.

Cette petite mise au point nécessaire devant aider à ma propre ouverture d'esprit, je me suis dit que je retournerais bien volontier à la prochaine République des Blogs.



A moi de montrer que je ne suis pas non plus qu'un affreux bonnet de nuit, incapable de s'amuser et de faire la fête.