12 novembre 2008

La maltraitance
Il existe différentes formes de maltraitance : psychologiques (humiliations, infantilisation…) verbales (insultes, menaces…), physiques (brutalités, privations, violences sexuelles…), financières (spoliation d'argent ou de biens…), médicamenteuses (non respect des doses prescrites…), civiques (atteintes aux droits des personnes…), structurelles (locaux, mobiliers inadaptés...). Tout ces comportements traduisent une volonté de prendre l'ascendant sur l'autre, un mépris de sa personne et une atteinte à sa dignité.
Mise en œuvre d’une politique de prévention et de lutte contre la maltraitance en institution
Pour lutter contre les maltraitances institutionnelles des enquêtes "préventives" pour repérer les risques de maltraitance et identifier les situations de violence sont diligentées par les DDASS sur la base d'un programme pluriannuel de contrôle des établissements. Des inspections inopinées sont également réalisées sur la base des informations, signalements et plaintes reçus.
Le signalement d'un acte ou d'une suspicion de maltraitance est un devoir citoyen et une obligation légale.
Suspicion : A qui en parler ?
- maltraitance sur enfants
numéro de téléphone 119 (appel gratuit)
ou le 0800 559 557 (Minitel dialogue pour les déficients auditifs)
plus d'info.
Somme Espace des Droits de l'Enfant : 03 22 97 22 97 (appel payant)

- maltraitance sur personnes âgées :
ALMA – "Allô maltraitance personnes âgées "
Numéro national 24 h / 24 h : 08.92.68.01.18 (appel payant).
Antenne locale dans l'Aisne : 03 23 20 30 41 (le lundi de 14h 30 à 17h)
plus d'info

Témoins, victimes : alerter les autorités administratives ou judiciaires
- autorités judiciaires : police, gendarmerie ou procureur de la république
- autorités administratives :
DDASS du département dans lequel sont constatées les violences.