21 octobre 2008

Mémoire et travail.

 
Nicolas nous rappelle pourquoi il faut  travailler sa mémoire.
Sans quoi ce sont nos enfants qui finiront Alheimer à force de leurs supprimer les moyens d'apprendre intelligemment.

La pression sociale, scolaire, intellectuelle et de performances, la pression familiale ou personnelle fabrique l'angoisse quotidienne de nos petits et ce, dès la maternelle.
comment en ce cas arriver à apprendre correctement et à investir pour soi et nos pour la société en représentation, pour soi et non pour prouver au yeux du monde que l'on n'est pas un "naze".

Ce sont les paroles de Fiston qui me font dire cela. Et que l'on arrête de dire que c'est l'angoisse de séparation. 
Mon gamin s'en va vivre sa vie lorsqu'il n'a rien a prouver à personne et sans aucun remord. 
Et moi,  je me dis "chouette, je vais enfin pouvoir vivre pour moi!" 
Alors quand j'entends dire que la mère s'accroche à son fils, ça n'est pas moi.
Et c'est NORMAL. 
Ce qui est anormal c'est tout ce qu'on demande à nos gamins en culpabilisant les parents pour mieux réussir à leur laver le cerveaux, pour mieux fabriquer de la main d'oeuvre sans scrupules...
parce que dès le plus jeune âge on leur a mis dans la tête que s'il comptent encore sur papa-maman, ils sont handicapés sociaux. 
Parce que on les obligent à s'intégrer dans le système sous peine de punitions exemplaires.
La maltraitance psychologique commence à la porte de nos sociétés...
Enfin ,c 'est ma façon de voir les choses...Peut-être qu'après tout c'est moi qui ne suit pas normale..