27 novembre 2008

Les femmes by blogs...

On en parle beaucoup ici ou
de ce classement Wikio...

Mais là, je vous invite à faire un tour sur le site de la Cimade... On y parle des femmes.
Des femmes sans blog.
Des femmes tout simplement...


Le festival migrant'scène se termine cette semaine ! Voici plusieurs événements à ne pas manquer à Paris

 La Force de l'Art - Voix de femmes en Afrique
Jeudi 27 novembre à 20h, un film de Claudine Pommier

La Force de l'Art

Ce film nous emmène à la rencontre de femmes artistes travaillant dans plusieurs pays africains
.

Chacune, elles se racontent, pendant que la caméra glisse de paysages urbains en ateliers, de galeries d'exposition en réunions villageoises. Ces femmes occupent une place toute particulière dans la société africaine. De cet endroit, elles témoignent. Elles parlent de leur démarche artistique, de leurs difficultés et de leurs choix, des stéréotypes contre lesquels elles doivent lutter. Elles racontent les contradictions que vivent les femmes africaines. Une façon particulière d'aborder les frontières invisibles qui séparent hommes et femmes. Une façon également de replacer le destin des femmes migrantes dans une histoire collective plus large, celle de pays, de régions du monde, et de relations entre ces régions. Après la projection, un débat aura lieu avec des artistes invités par le théâtre Paris-Villette et Jules Falquet, sociologue, qui travaille depuis 10 ans sur la participation des femmes et leur place dans la mondialisation.

Théâtre Paris-Villette - Parc de la Villette - Porte de Pantin - 75019 Paris - entrée 3 euros


 Exils 4 - Une pièce de la compagnie La Part du Pauvre
Samedi 29 novembre à 20h

Exils 4

Un texte de l'auteur burkinabé Aristide Tarnagda qui interroge la notion d'identité

Celle, nationale, proposée par nos États comme un élément immuable. Et celle que l'on vit en réalité, mouvante, qui ressemble plus à un processus, avec une temporalité, des aller-retours. Ainsi, que sont les descendants des émigrés ? À quel territoire appartiennent-ils ? Comment peut-on et peuvent-ils se nommer ? Exils 4, pièce créée en 2007, jouée notamment au Théâtre de la Tempête et aux Rencontres de La Villette, raconte une migration à rebours. Une jeune femme, vivant en France, fille d'un père ivoirien qui n'a jamais voulu raconter son histoire, décide de faire route vers le continent de ses racines. Pour questionner la mémoire de sa famille, mais également la mémoire collective qui relie ces deux pays. Eva Doumbia, la jeune metteuse en scène d'Exils 4, vit et travaille à Marseille et en Afrique. Elle s'empare du texte et pose sur le plateau, comme une bombe, ses questions, grâce à une mise en scène énergique qui mêle texte, musique, danse hip-hop, vidéo.
Lavoir Moderne Parisien - 35 rue Léon - 75018 Paris - entrée 7 euros