23 janvier 2008

Un site pour enfants précoces.

Notre enfant fut décelé tardivement, trop tardivement pour mettre en place des automatismes qui auraient pu lui épargner de nombreuses difficultés. Des difficultés avec le mode d'apprentissage proposé par notre système éducatif et des difficultés sur le plan de l'intégration sociale. Considéré comme un "extra-terrestre" aux yeux de ses camarades et enseignants, notre enfant s'est même cru "fou" dans ce monde qui ne le comprenait pas. Les soucis existaient aussi sur le plan familial, le cantonnant parfois à une maladresse de parents ignorants.
L'année de son entrée au collège, notre fils a fini par s'enfoncer dans la dépression face au mutisme du corps enseignant qui ne consentait "nourrir un éléphant seulement brindilles par brindilles".

Depuis quatre ans nous avons fait du chemin. En position de parents conscients, nous sommes enfin capables d'apporter les outils nécessaires au bon développement de notre enfant et nous sommes heureux de constater des changements. Le voici plus serein et prêt à croquer la vie !

Ce site fut réalisé dans un premier temps pour informer notre entourage familial ainsi que les enseignants croisés sur notre chemin. Il s'agit donc d'un regard personnel établi avec une expérience de maman d'enfant précoce. Le contenu évolue ainsi au fil de cette expérience. Ce site est aujourd'hui destiné à aider toutes personnes confrontées à la particularité des enfants précoces. Que vous soyez parents ou enseignants, vous trouverez ici des réponses à vos interrogations, des explications, des références et des adresses utiles pour vous permettre de faire les bonnes démarches.

Je remercie les parents qui m'envoyent régulièrement des messages de sympathie et je m'excuse pour les demandes d'informations qui seraient restées sans réponse. Mon emploi du temps ne me permet pas toujours de répondre... Vous pouvez cependant trouver les informations nécessaires dans le site ou en contactant une association de votre choix dans la liste des liens utiles du site.

Comme je suis webdesigner et que "chaque individu est différent des autres et qu'Internet doit être adapté à tout le monde.../..." je tente de réaliser un site de plus en plus convivial en suivant une politique d'accessibilité de plus en plus proche des normes actuelles. Je suis également ouverte à toutes suggestions ou participation pour faire évoluer ce site.

Pour information : Ce site n’est lié à aucune association, parti politique, groupement, congrégation, etc..
Parents d'enfants précoces , je vous invite à visiter le site de " l'ENFANT PRECOCE."



Pour Max , la précocité fut découverte assez tôt mais cela n'a rien changé à la difficulté car , lorsqu'un handicap vient se rajouter à la différence intellectuelle, les repères sont encore plus flous.

Aujourd'hui , et nous en reparlions ce matin , Max me faisait remarquer que le centre adapté , bien qu'il lui convienne pour quelques raisons, n'est pas la panacée.

Personne ne se moque de lui mais il n'a pas plus d'amis que dans le classique , il est trop fort en classe. Près de 17 de moyenne générale pour le dernier trimestre.

Les cours adaptés sur le plan moteur le rassure mais il a le vague sentiment de ne pas être au niveau du classique. Ce qui , dans son cas, n'est pas très inquiétant car il a largement les moyens de récupérer , voire de dépasser les autres.

Ce qui provoque son sentiment d'étrangeté , je crois que c'est aussi cette différence de réflexions, de façon de penser, de voir la vie.

Max EST différent. Tous ses profs le sentent, disent.

Les profs de maths sont heureux de l'avoir dans leurs cours. Pour eux , c'est comme un cadeau , la cerise sur le gâteau.

Sa façon d'apprendre est rapide , précise, efficace.

A tel point que le prof de maths que Max avait en soutient l'an passé en complément des cours du CNED est venu de Montauban à Ramonville , lui soumettre quelques problèmes de mathématiques et lui donner un cours. Comme ça , pour le plaisir (120 km aller-retour).

Mais c'est pour Max , une revanche sur le handicap.

Ce handicap qui le fatigue , l'empêche de faire ce qui lui plait.
Sa passion : la voiture. Il aurait voulu être pilote de course !

Mais il est tellement fatigué par les heures de présence en établissement que lorsqu'il rentre , il ne fait plus rien .

Il n'en a plus l'énergie.


L'idée d'aller faire du kart ( il y a une association qui les adapte pas très loin de chez nous ) le séduit mais il ne s'en sent pas le courage !

Et pourtant ,cela l'aiderait énormément à reprendre confiance ne lui , il en a besoin.
Car le fait d'être trop différent le déstabilise , l'empêche de canaliser toute son énergie positive .