23 janvier 2009

Quand la religion se fait complice du crime.

Le pape Benoît XVI a décidé de lever les excommunications prononcées contre quatre évêques consacrés il y a 20 ans par Mgr Marcel Lefebvre, le défunt archevêque français ultraconservateur. Une réhabilitation qui fait débat, l’un de ces évêques ayant nié l’existence des chambres à gaz dans un récent entretien télévisé.

Il y a du souci à se faire.
Comment un pape peut-il lever les sanctions contre des hommes qui continuent de nier l'existance des chambres à gaz et oser parler de religion à des millions de personnes persuadées de l'honorabilité de de ce chantre du"Vivre ensemble".
Voilà quelque chose qui me répugne, viscéralement.
De quoi devenir mécréant, agnostique ou bien changer carrément de religion..

Et ce n'est pas les prêtres qui se voient dans l'obligation de quitter les ordres pour raison de vie commune avec des femmes nécessaire à l'expression de leur foi, comme en ont témoigné 
Soeur Emmanuelle ou l'Abbé Pierre.