09 juillet 2008

La maltraitance encore et toujours.

A l'heure des comptes sur les "bienfaits ?" du centre spécialisé et en relisant les termes du contrat de séjour, je constate que non seulement, on n'a pas répondu à la demande de Fiston mais on l'a empêché de s'épanouir dans sa scolarité et sa vie de tous les jours.

J'ai également trouvé ce document consultable ici.

L'état de Max s'est suffisamment aggravé pour lui causer des soucis supplémentaires.
Par exemple le port d'un corset pour corriger la scoliose désormais installée et qui prise à temps pouvait être contenue davantage.

Facile d'invoquer l'évolution de cette maladie.
La scoliose peut créer des troubles respiratoires.

Tout ce que j'ai entendu ces derniers temps n'est pas très réjouissant.

Comment peut-on accuser des jeunes qui ont tant de mal avec leur quotidien alors que des adultes sont payés pour s'occuper d'eux - cette idée de les rendre "autonomes" tout en sachant que cela reste soumis à conditions (parce que c'est une idée de valides) leur sert de caution morale sans réel fondement- refusent de prendre leur responsabilité ?

C'est insupportable pour un jeune qui voit ses zones de mouvements se restreindre petit à petit sans pouvoir rien faire.

Heureusement, le compte-rendu médical vient corroborer les plaintes de Fiston et les miennes.
Il a fallu tout ce temps pour être entendus.
C'est bien trop long, pour lui surtout qui a vu son état s'aggraver..

Je me répète mais cette année passée fut longue et loin du compte...