10 juin 2008

Enchaînons-nous joyeusement !

Commençons par en donner une définition qui me convient.**
Celle-ci.

Pour commencer, je n'ai pas besoin de beaucoup d'espace pour vivre mais j'appartiens à la Terre entière.

Je suis une personne discrête, équipée d'une petite voix mais dès qu'une situation d'injustice m'est connue, je me fais entendre.

Je suis profondément anti-capitaliste mais dès que j'ai la gastro je la soigne avec du Coca-Cola et des granules d'homéopatie.

Je préfère la paix la plus difficile à la guerre la plus "justifiée ?".

Enfin, je suis fondamentalement de gauche mais c'est fou ce que certains pontes de ce partis peuvent m'énerver avec leurs discours politiciens non suivis de véritables effets.
la preuve il y a encore trop de longs mois à voir la population souffrir de ce régime de dictatures larvées (celle de droite identifiable et celle de gauche noyée dans son délire de puissance personnelle.)
A quand le retour de Spartacus, celui de Moïse ou bien des frères Gracques.

Des hommes comme Jean Moulin ou Jean Jaurès.

J'ai volontairement garder ce désordre des dates. mais voilà, qui prendra la relève de ces hommes pas seulement en paroles mais en acte et dans la vérité.
Pourtant je ne suis pas politicienne mais mes parents l'étaient et mon premier vote s'est passé à mon insu.

Ma mère se présentait sur la liste du candidat de droite dans le fief communiste de Blanc-Mesnil.
Et moi, j'étais entouré de copines dont les parents étaient gauchistes, plutôt rouges que roses.
le jour de mon premier vote m'a mère me dit:
Ne m'oublies pas !
Non maman ! J'ai déjà préparé mes bulletins. j'ai mis le tiens dans une poche et celui de l'adversaire dans l'autre.

Emue, je rentre dans l'isoloir.

J'ai assumé à ma façon la plus grande de mes contradictions.
Mes parents militants actifs de droite et ma réfléxion plutôt attirée vers la gauche!
Bref, une fois mon acte civique accompli, je retourne voir mes parents qui tenaient un bureau de vote et montre à ma mère le bulletin censé être celui de l'adversaire restant dans ma poche.

Et là , était-ce le présage de mon orientation politique future ? J'entends le hurlement de ma maman.
Tu viens de voter CONTRE MOI. J'avais mis le mauvais bulletin dans l'enveloppe.
Et voilà.
Quel bonheur de grandir dans l'harmonie.

Et maintenant, je dois repasser le petit bout de la chaîne, mais à qui?
Essayons:
Luptidej, Maxie, O91,
Daydreamer.
Après je ne sais plus trop.
Allez Sucré-salé, l'oxymore des blogs.